Poèmes du poète noir

J’écris mon histoire, j’écris ma poèsie, j’écris mes pensées. Toi qui te prépares à franchir cette porte. Saches que tu te prépares à franchir la porte de mon esprit.

10 décembre 2005

Mon receuil

Salut à tous ! je suis heureux de vous annoncer que j'ai fait publier tous mes poèmes écrits jusqu'à ce jour  dans un recueil intitulé "Confrontations", édité par  Guy Boulianne. Voici la préface écrite par Jacques Herman. N'hésitez pas à acheter mon recueil en cliquant sur le lien si dessous . Merci .

http://www.mille-poetes.com/BIO_Poete-Noir.html

Beaucoup de jeunes filles et de jeunes gens - plus nombreux qu'on le croit d'ailleurs! - s'adonnent aux plaisirs et aux tourments de l'écriture poétique. Passage obligé d'une adolescence chargée d'émotions nouvelles? La plupart du temps, en effet. Mais il se trouve aussi des vocations naissantes, des aubes de talents inconnus, des points de départ mystérieux sur des chemins difficiles mais librement choisis.

Léo Vernay est un très jeune poète. Il m'a touché par l'accent de vérité qui sous-tend chacun de ses textes, par sa sincérité et , faut-il le préciser, par cette naïveté charmante que tant de nos grands peintres ont su mettre à profit avec un art et une technique bien éprouvés.

Léo Vernay n'aspire pas, à son âge, à s'élever au niveau des plus grands mais il réussit à grandir en lui-même par la confection de ces poèmes que nous propose l'éditeur Guy Boulianne en guise de premier ouvrage d'une série que nous souhaitons aussi riche et diverse que possible.

S'il fallait mettre en évidence dans ces quelques lignes que l'éditeur m'a demandé d'écrire sous forme de préface, les raisons pour lesquelles la poésie de ce très jeune auteur m'a touché, je n'en mentionnerais que deux qui s'avèrent fondamentales à mes yeux.

Léo Vernay ne sombre jamais en effet dans ces deux risques majeurs qui encombrent les routes de ceux qui se piquent de poésie: la première réside dans la mièvrerie et l'onctuosité et la seconde dans l'inintelligibilité.

Cette dernière caractérise tout particulièrement les auteurs qui entendent cacher leur incompétence sous le masque d'une écriture suffisante et prétentieuse qui suscite l'admiration des cuistres.

On ne manquera pas de relever dans les poèmes de Léo Vernay quelques tournures que l'expérience seule peaufinera, j'en suis sûr. Là n'est du reste pas l'essentiel. Ce qui est primordial, c'est de découvrir le souffle qui traverse cette jeune poésie et qui peut nous toucher si nous sommes capables d'ouvrir notre pensée et notre coeur aux poèmes que nous dit, que nous susurre ou que nous crie parfois la toute jeune génération.

Léo Vernay, à condition d'écouter les conseils de ses aînés, de chercher sans cesse et avec humilité, à rendre plus subtile ses modalités expressives - et c'est le travail de toute une vie - et de persévérer dans la voie qu'il s'est choisie, nous offrira encore, dans les années à venir, des poèmes issus de ce désir de se hisser sur des plans qui dépassent notre vil quotidien.

Jacques Herman

Posté par poete_noir à 21:51 - Mon recueil - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    nouveau site

    nouveau site de poesie: www.poesie.prog.fr
    amities!

    Posté par étéop, 01 octobre 2010 à 19:38

Poster un commentaire